Vous êtes ici : Accueil > Vidéos > Les techniques d’exploration du cerveau au fil du temps

Vidéo | L'Esprit Sorcier | Histoire | Santé & sciences du vivant | Cerveau | Imagerie médicale

Histoire des sciences

   Les techniques d’exploration du cerveau au fil du temps

Publié le 8 mars 2017
Intégrer ce média sur votre site

​​Une animation co-réalisée avec L'Esprit Sorcier.​​


Pour aller plus loin, deux questions à Denis Le Bihan, directeur de NeuroSpin au CEA :

Quels sont les autres atouts de l'IRM de diffusion ?
Intégrer ce média sur votre site
​Que peut-on attendre de l'IRM ISEULT ?
Intégrer ce média sur votre site

Pour compléter la vidéo de l'histoire des techniques d'exploration du cerveau

Le
scanner à rayons X

​Entre 1970 et 1973, la révolution de l’imagerie est en marche ! Godfrey Newbold Hounsfield et Allan McLeod Cormack remplacent le film photographique utilisé en radiographie par des capteurs électroniques très sensibles aux rayons X. Ils associent leur dispositif avec un ordinateur pour reconstruire le contenu du corps coupe par coupe. C’est le scanner à rayons X. Son invention leur vaudra le prix Nobel de médecine en 1979. Le scanner X est aujourd’hui une forme d’imagerie médicale de référence utilisée dans le monde entier.



La magnétoencéphalographie

Après la mesure de l’électricité, place à celle du champ magnétique. A la fin des années 1960, le physicien nord-américain David Cohen cherche à enregistrer les très faibles champs magnétiques induits par l'activité électrique des neurones. Après une première tentative infructueuse, il y parvient en 1972. David Cohen utilise alors des capteurs très sensibles inventés deux ans plus tôt par James Zimmerman, les SQUIDs. Plus tard, à partir des années 1980, les premiers appareils de magnétoencéphalographie (MEG) performants voient le jour. Grâce à la MEG, les chercheurs enregistrent de meilleurs signaux de l’activité des neurones, même dans les zones profondes du cerveau. Cependant, la MEG reste peu utilisée.

Haut de page