Vous êtes ici : Accueil > Information scientifique (IST) > Charte du CEA pour une science ouverte

Charte du CEA pour une science ouverte

Publié le 8 juillet 2021

​Depuis quelques années, l’Europe multiplie les initiatives et les engagements en faveur de l’accès ouvert, les directives du nouveau programme Horizon Europe continuant de rendre obligatoire la mise en accès ouvert des publications et la généralisation des Plans de gestion des données de la recherche.

Les orientations de la Commission européenne en faveur de la science ouverte et le plan national pour la science ouverte en France incitent les chercheurs à rejoindre ce mouvement.


A l’instar des établissements de l’Enseignement Supérieur de la Recherche, le CEA formalise son engagement pour la science ouverte en publiant sa « Charte pour une science ouverte ».


Des recommandations
en faveur de la science ouverte​

Avec cette charte, le CEA se dote d’un cadre de recommandations à l’attention des chercheurs et affiche son engagement pour une mise à disposition des publications et données de la recherche, en accès ouvert, dans le respect du principe européen « aussi ouvert que possible, aussi fermé que nécessaire ».

  • La plateforme nationale HAL est le réservoir institutionnel ouvert permettant de garantir l’archivage pérenne et la visibilité internationale des publications externes du CEA. Les publications externes des chercheurs du CEA doivent donc être déposées dans HAL-CEA.
  • Le CEA déconseille de recourir au paiement de frais de publication supplémentaires (APC) pour le libre accès dans des revues sous abonnement, appelées revues hybrides.
  • La charte fournit des recommandations sur l’usage des réseaux sociaux soumis aux règles de la charte d’utilisation des moyens informatiques et des services internet au CEA.
  • La rédaction d’un Plan de gestion de données constitue un véritable outil de qualité et de traçabilité des données de la recherche. A cet égard, le CEA met à disposition des chercheurs un modèle de Plan de gestion de données (version française et version anglaise), notamment sur la plateforme française OPIDoR.
  • Le respect des règles d’ordre juridique, éthique et contractuelle est primordial dans une démarche de diffusion des données de recherche.


Une adhésion à ORCID

Le développement de la science ouverte s’accompagne de celui des principes FAIR « facile à trouver, accessible, interopérable et réutilisable ». Afin de favoriser ces principes, le CEA adhère depuis 2021 à ORCID, système international d’identifiants pérennes dans les systèmes d’information, qui permet de désigner les chercheurs de manière univoque. Chaque chercheur peut créer librement et gratuitement son identifiant. 


Haut de page