Vous êtes ici : Accueil > Éditions & rapports > Magazines > Le corps en images
Les Savanturiers No 13 – Parution : septembre 2015
Est-il possible de voir notre cerveau penser ? Comment bat notre coeur ? Comment agissent les médicaments ? Peut-on suivre l’évolution des maladies ?
Pour répondre à ces questions, les chercheurs utilisent et développent des techniques d’imagerie médicale de plus en plus précises.

Les différentes techniques d'imagerie médicale

L’imagerie médicale est une discipline née il y a à peine plus d’un siècle. En 120 ans, elle a bénéficié des progrès de la médecine, des connaissances accumulées en sciences du vivant et des avancées technologiques en physique, en chimie, en informatique. Grâce aux différentes techniques mises au point, il est désormais possible de voir un organe, et même de le voir fonctionner, grâce à des images fixes ou animées. Le diagnostic précoce, la thérapie et son suivi chez les patients ont ainsi fait des pas de géant.


La TEP :
Du cyclotron à l'analyse

Une molécule est « marquée », c’est-à-dire combinée à un émetteur gamma (iode 123, technétium 99m) ou des émetteurs de positons (fluor 18 et carbone 11), spécifiquement choisis en fonction du phénomène biologique étudié. Ce traceur, injecté au patient, va s’accumuler dans l’organe cible et émettre des rayonnements gamma (détectés par une gamma caméra) ou des positons. Les positons sont détectés indirectement par l’intermédiaire des photons gamma issus de l’annihilation du positon dans la matière. Une fois détecté, ce rayonnement permet de construire une image révélatrice de l’activité métabolique ou moléculaire d’un organe.


Une IRM à la loupe

Le patient est placé dans un champ magnétique puissant (de 1,5 et 3 teslas). Les noyaux d’hydrogène présents dans son corps s’alignent comme des boussoles. L’envoi d’une onde radiofréquence excite ces noyaux, qui entrent en résonance. Lorsque l’onde est arrêtée, les atomes reviennent à l’équilibre, en émettant une autre onde qui sera alors détectée et analysée, permettant de reconstituer l’image de l’organe observé. Avec une résolution spatiale exceptionnelle, l’imagerie par résonance magnétique est un outil non-traumatique puissant de diagnostic et de recherche neurobiologique.


quiz

Une chaîne de télévision programme un quiz autour de l’imagerie médicale pour son émission hebdomadaire sur la santé. Elle lance un appel aux candidats pour l’enregistrement de « Testez-vous, vous êtes cernés ! ».


interviews

3 chercheurs racontent

VidéoDocteur Badia Helal : Chef de service au SHFJ – Médecin spécialiste en médecine nucléaire et endocrinologie
VidéoLouisa Barré : Radiochimiste spécialisée TEP
VidéoLucie Hertz-Pannier : Pédiatre et spécialiste en radiologie


Haut de page

Haut de page