Vous êtes ici : Accueil > Innovation et industrie > Cell&Soft, des matrices de culture in vitro pour la recherche de nouveaux médicaments

Santé & sciences du vivant | Micro-nanoélectronique | Diagnostic et thérapies innovantes | Pharmacologie


Cell&Soft, des matrices de culture in vitro pour la recherche de nouveaux médicaments

Publié le 24 janvier 2023
Accélérer la découverte de nouveaux traitements, réduire leur coût et améliorer leur taux de réussite
Cell&Soft développe des matrices de culture dont la souplesse et la texture miment ceux des tissus humains. Une étape clé pour mener des essais in vitro plus fidèles à la réalité et trouver plus vite de nouveaux traitements.


La culture cellulaire in vitro souffre d’un manque de prédictibilité : 98% des résultats prometteurs obtenus in vitro ne deviennent jamais des succès cliniques. Ces échecs sont dus en partie aux systèmes de culture en plastique utilisés en laboratoire, qui sont un million de fois plus rigides que les tissus et organes humains. Ils soumettent les cellules à un environnement très lointain de celui de leurs organes d’origine, biaisant ainsi les résultats obtenus.

À l’inverse, les matrices de culture en hydrogel de Cell&Soft reproduisent la rigidité physiologique de différents tissus ou organes : poumon, cœur, cerveau... Plusieurs laboratoires académiques ont confirmé que les modèles cellulaires développés sur ces matrices étaient plus fidèles à la réalité. Il devient possible de tester dans ces conditions représentatives de l’in vivo de nouveaux candidats-médicaments, pour traiter par exemple le cancer, les maladies inflammatoires, les fibroses ou encore les myopathies. 

La start-up a élaboré une première gamme de 11 produits et co-développe des matrices spécifiques avec des sociétés de biotechnologie. Le CEA a détecté très tôt le potentiel de ses technologies et a financé les premières études de marché.

Chiffre clé : 10 %

Aujourd’hui, seulement 1 à 2% des candidats médicaments validés in vitro s’avèrent efficaces en essais cliniques. L’objectif de Cell&Soft : porter ce chiffre à 10%.

Principaux marchés

  • Oncologie
  • Développement de cellules-souches pour la médecine personnalisée

Technologie

  • Hydrogels synthétiques conçus par des techniques issues de la microélectronique 
  • Photopolymérisation au travers de masques de lithographie pour obtenir des rigidités locales représentatives d’un organe

Année de création : 2018

Institut d’origine : CEA/IRIG et CNRS/LTM