Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Fresca2, un aimant pour tester d’autres aimants

Fresca2, un aimant pour tester d’autres aimants


​Destiné à équiper la station de test Fresca2 du Cern (Facility for the REception of Superconducting CAbles), l'aimant dipolaire en niobium étain du même nom a atteint le champ magnétique record de 13,3 teslas pour une ouverture de 100 mm. Il a été conçu et réalisé en étroite collaboration entre l'Irfu et le Cern. L'objectif visé est une homogénéité de champ magnétique de l'ordre du pourcent sur une longueur de 540 mm.

Publié le 6 novembre 2017
​Pleinement inscrit dans le programme de R&D pour le futur collisionneur circulaire (Future Circular Collider), l'aimant Fresca2 fournira un champ de fond pour le test des câbles et électroaimants niobium – étain (Nb3Sn) et supraconducteurs à haute température critique, au Cern.

Un nouveau record mondial a été établi en août au Cern, avec une énergie stockée de 3 MJ/m et des forces mécaniques jamais atteintes dans ce type d'aimant. Il a atteint le champ de 13,3 T à 10,85 kA et à 1,9 K. Cette valeur correspond à 71 % de la valeur maximale atteignable. À 13 T, l'aimant a fonctionné de manière stable pendant quatre heures.

La conception de l'aimant et de l'outillage nécessaire à sa construction est un bel exemple de collaboration entre partenaires européens. Après leur bobinage à l'Irfu à Saclay, les bobines ont suivi le traitement thermique nécessaire à la formation du supraconducteur au Cern, y ont été imprégnées de résine et assemblées. Le CEA a déjà réalisé six bobines et une septième bobine de réserve reste à fabriquer.

Haut de page

Haut de page