Vous êtes ici : Accueil > La Direction > La Direction de la recherche fondamentale

La Direction de la recherche fondamentale

​​​​Créée en janvier 2016, la Direction de la recherche fondamentale du CEA oeuvre pour la recherche dans les domaines des biotechnologies, des sciences de la matière et de l'univers, la santé, la physique et des nanosciences.

Publié le 18 septembre 2017

Les missions​

L’Etat confie au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives des missions dans les domaines de la défense et de l’énergie nucléaire et lui demande de participer au redressement industriel de la France notamment dans les secteurs de la santé, des technologies de l’information et des énergies renouvelables. À ces missions s’ajoute la production « d’une recherche d’excellence, fondamentale, appliquée  et technologique, à l’origine d’un spectre très étendu de connaissances et de savoir-faire », selon les propos du Premier Ministre.

La Direction de la recherche fondamentale du CEA regroupe ainsi plus de 6000 personnes, sur les centres de Cadarache, Grenoble, Marcoule et Paris-Saclay, qui mènent des recherches dans les domaines de la physique, des sciences des matériaux, de la chimie, de la biologie et de la santé. Ils développent  et mettent en œuvre des technologies et des instrumentations à la pointe de l'innovation.

Le premier rôle de la Direction de la recherche fondamentale est de produire de la connaissance et des savoir-faire au meilleur niveau mondial et de les publier. Ces travaux sont nécessaires pour les autres missions du CEA. Ces recherches attirent également, par leur excellence, des talents exceptionnels susceptibles d’irriguer l’ensemble de l’organisme. La Direction de la recherche fondamentale est ainsi à la fois le premier contributeur du CEA en terme de publications et de relais vers les médias mais aussi de doctorants et de chercheurs internationaux.

Le CEA participe pleinement à la politique de sites universitaires, principalement avec les unités mixtes de recherche fondamentale. Sur le plateau de Saclay ou dans la région grenobloise, par exemple, le CEA est incontournable pour construire de nouvelles universités de visibilité mondiale. Il remplit ainsi sa mission de service public pour un enseignement supérieur de qualité et participe fortement à la visibilité des sites universitaires.


À la tête de la Direction de la recherche fondamentale 


​               
            



La Direction de la recherche fondamentale réunit chercheurs, ingénieurs, techniciens et personnels des supports, au sein d'un ensemble qui dote le CEA des connaissances et des compétences qui lui sont nécessaires pour ses missions.

Forte - et fière - de sa culture,  elle est présente sur des sites porteurs de puissants écosystèmes de recherche, ouverte sur les universités et les organismes de recherche. 70% des publications de la DRF sont issues de coopérations internationale, un record !

Vincent Berger

 
En 2001, après avoir travaillé pendant 12 ans dans les laboratoires de recherche de Thales, il devient Professeur à l'Université Paris Diderot - Paris 7 où il travaille à la création du Laboratoire matériaux et phénomènes quantiques. Ses recherches portent alors sur la physique des hétérostructures semiconductrices et des dispositifs optoélectroniques – détecteurs infrarouges, notamment. 

Il est élu président de l'Université Paris Diderot - Paris 7 en 2009. Parallèlement à ces fonctions, il est nommé Rapporteur général des Assises nationales de l'enseignement supérieur et de la recherche en 2012. 

En octobre 2013, il interrompt son second mandat à la tête de l'Université pour rejoindre le cabinet du Président de la République, François Hollande. Jusqu'à sa nomination au sein du CEA, il y occupait le poste de Conseiller pour l'education, l'enseignement supérieur et la recherche. 

Vincent Berger est l'auteur de plus de 150 publications scientifiques et de 16 brevets. Il est Chevalier de l'ordre de la légion d'Honneur. Il s'est également vu décerner la médaille de l'ordre national du Mérite diplomatique de la République de Corée pour son action en faveur du retour des manuscrits royaux coréens à Séoul.