Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le champ magnétique participe à la formation initiale des étoiles

Le champ magnétique participe à la formation initiale des étoiles


​Une collaboration internationale conduite par l'Irfu a mis en évidence pour la première fois le rôle majeur du champ magnétique dans l'effondrement gravitationnel d'une « proto-étoile », préfigurant l'étoile et son disque « proto-planétaire ». En comparant leurs observations à des modèles de formation d'étoiles, ils ont pu montrer que l'énergie magnétique freine efficacement la rotation de la proto-étoile lors de son effondrement.

Publié le 7 mai 2018
Les étoiles telles que notre Soleil se forment dans les parties les plus denses de milieux interstellaire, au sein de « cœurs proto-stellaires » qui s'effondrent sur eux-mêmes sous l'effet de la gravité. Ces cœurs denses sont peuplés de champs magnétiques, déjà détectés à grande échelle dans le milieu interstellaire, et qui pourraient jouer un rôle éminent dans le processus de formation des étoiles.

Pour tester cette hypothèse, des chercheurs ont étudié la lumière millimétrique émise par les poussières du cœur enveloppant la proto-étoile B335, située à 300 années-lumière de nous. En s'effondrant sur elle-même, celle-ci transforme l'énergie gravitationnelle en photons qui chauffent son environnement. Les poussières de formes allongées, mêlées au gaz du cœur, s'alignent selon une direction privilégiée, perpendiculairement aux lignes de champ magnétique, et restituent une fraction de l'énergie reçue sous forme de lumière faiblement polarisée. Cette propriété optique fournit donc indirectement des informations sur le champ magnétique.

La sensibilité du grand radiotélescope Alma (Atacama Large Millimeter Array) au Chili a permis de mesurer la polarisation de cette lumière millimétrique et d'en déduire une carte du champ magnétique dans le cœur en effondrement autour de B335. Résultat : l'influence du champ magnétique s'exerce sur une très large région et il est suffisamment fort pour freiner la rotation du cœur ! La confrontation de ces observations à des simulations numériques apporte la première preuve de l'influence prépondérante du champ magnétique dans la formation des étoiles de type solaire, et celle de leurs futurs disques protoplanétaires, où naîtront des planètes.

Haut de page

Haut de page