Vous êtes ici : Accueil > Éditions & rapports > Magazines > Clefs CEA > La science au service de notre histoire

Clefs CEA | Datation | Patrimoine | Architecture | Art | Histoire


Clefs CEA - L'édition numérique

La science au service de notre histoire

Clefs CEA se met à l'heure du numérique ! Avec ce premier numéro de Clefs CEA - L'édition numérique, vous saurez tout sur les techniques et technologies innovantes développées par le CEA au service de l'art, de l'histoire et de l'archéologie.

Publié le 27 juin 2019

​Le patrimoine n’est pas seulement une affaire de culture ni le « pré carré » des historiens, des archéologues ou des restaurateurs. Physiciens et chimistes contribuent aussi à sa préservation et sa mise en valeur. C’est notamment le cas au CEA où, depuis de nombreuses années, plusieurs équipes développent et mettent en œuvre un ensemble de techniques et de technologies innovantes, au service de l’art, de l’histoire et de l’archéologie. 


Lire le numéro complet en cliquant ici

En ouverture de ce numéro

Les différents chapitres

Connaitre les civilisations anciennes

Différentes méthodes, notamment de datation, sont mises en œuvre pour mieux comprendre les pratiques techniques et culturelles de nos ancêtres. Un éclairage indispensable à une connaissance plus fine de leurs modes de vie et de leur rapport à leur environnement.

Preserver les vestiges du passe

Qu’ils soient constitués de matériaux organiques, inorganiques ou ferreux, les vestiges du passé qui sont parvenus jusqu’à nous nécessitent, bien souvent, d’être soignés, préservés voire restaurés. Différents procédés, dont le CEA s’est fait une spécialité, y concourent avec succès.

Aider à la prospection archeologique

Technologie de pointe développée à l’origine pour reconstruire des traces de particules dans des expériences de physique des hautes énergies, la muographie haute définition s’avère un allié précieux des archéologues pour sonder l’intérieur des objets, là où la photographie ne peut voir que leur surface.

Du passé au futur

Et si les objets du passé nous aidaient à mieux prévoir le comportement des matériaux dans le futur, notamment prévoir de manière fiable leur altération ? Ce courant de la recherche, dans lequel le CEA est leader, n’est qu’une des pistes prometteuses d’une démarche globale toujours en évolution.