Vous êtes ici : Accueil > Découvrir et Comprendre > Les thèmes > Questions – réponses sur le climat

Climat | Environnement


Questions – réponses sur le climat

Publié le 19 octobre 2015

​Qu'est-ce que la climatologie ?

La climatologie est la science qui étudie le climat, son histoire, ses mécanismes, son évolution actuelle mais aussi son futur possible. La climatologie est une science récente qui s’est fortement développée au cours des trente dernières années. Elle nécessite une approche interdisciplinaire, qui rassemble des physiciens, mathématiciens, chimistes, informaticiens, géologues… Ceux-ci unissent leurs efforts pour comprendre et modéliser les mécanismes qui régissent le climat de notre planète, en s’appuyant sur les observations du climat présent et la reconstitution des climats passés, et la simulation numérique.

VidéoLe climat futur au regard du passé

Sur quels éléments les climatologues s'appuient-ils pour connaître les évolutions passées du climat ?

Les glaciers continentaux, les sédiments marins ou lacustres, les concrétions minérales ou encore les cernes d’arbres ont « enregistré » les conditions environnementales et climatiques qui prévalaient lors de leur formation : après analyse et datation, les climatologues connaissent ainsi la température, la composition de l'atmosphère, la pluviosité ou les circulations atmosphérique et océanique de l’époque de leur composition.


A quoi sert la compréhension des climats passés par rapport à l'étude du climat actuel ?

La simulation des climats du futur nécessite une bonne compréhension des mécanismes climatiques. Il faut pour cela observer l’évolution actuelle et récente du climat mais aussi son évolution sur des périodes beaucoup plus longues. Les archives climatiques (glaces polaires, sédiments marins, etc.) ont ainsi révélé des mécanismes fondamentaux de l’évolution de notre climat (cycle climatique, succession de périodes glaciaires et interglaciaires, …). La paléoclimatologie permet aussi de tester la capacité des modèles à reproduire les variations passées du climat. Les études des climats passé et présent sont indispensables pour les simulations numériques du climat du futur, qui nécessitent des modèles informatiques complexes, s’appuyant sur des moyens de calculs puissants. Ces modèles permettent de calculer le réchauffement futur et ses impacts selon différents scénarios. Ils montrent également que le réchauffement des dernières décennies est essentiellement dû aux activités humaines, en particulier aux émissions de gaz à effet de serre résultant principalement de l’utilisation des combustibles fossiles. Les travaux des chercheurs ont amené à une prise de conscience de ce problème: ils apportent aux décideurs et au public des prédictions de plus en plus détaillées sur l’amplitude et les incertitudes du réchauffement du prochain siècle et du futur plus lointain.


Quelles sont les recherches du CEA sur le climat ?

La recherche sur le climat et l'environnement a été développée au CEA à partir des années 1950, initialement autour du savoir-faire acquis dans la mise en œuvre de méthodes d’analyse isotopique et nucléaire.

En 1988, la création du Groupe International d’Experts sur le Changement Climatique (GIEC ou IPCC) a concrétisé le rôle des scientifiques académiques en tant qu’acteurs centraux de la réflexion sur le changement climatique. Le CEA, représenté dans cette instance, a alors renforcé sa présence dans ce domaine par la création du Laboratoire de Modélisation du Climat et de l'Environnement (LMCE) en 1991, puis du Laboratoire des Sciences du Climat et de l'environnement (LSCE), unité mixte de recherche CEA-CNRS-Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), en 1998.

Au sein du dispositif national, le LSCE centre sa contribution sur deux axes de recherche majeurs : la variabilité du système climatique et les impacts des activités humaines sur l'environnement global. Son approche méthodologique est fondée sur le développement d’observatoires (mesure de la concentration en gaz à effet de serre dans l’atmosphère, projet Ramces-Icos, campagnes de carottages de glaces polaires et de sédiments océaniques, etc.). Au laboratoire, les analyses des échantillons reposent sur la maîtrise d’une large palette d’outils (analyses isotopiques et élémentaires, méthode de datation notamment basée sur la radioactivité, etc.). Le LSCE développe la simulation numérique pour le climat avec d’autres instituts de recherche à l’aide de supercalculateurs. Ce laboratoire constitue l’un des plus importants laboratoires de recherche français dans le domaine des sciences du climat.

VidéoClimat,ce qui va changer




















































VidéoLa simulation du climat



Haut de page