Vous êtes ici : Accueil > Innovation et industrie > Traiter et recycler le combustible usé

Fiches | Résultat scientifique | Energies | Energie nucléaire | Cycle du combustible


Thème : Energie nucléaire - Cycle du combustible nucléaire

Traiter et recycler le combustible usé

Publié le 12 juin 2017

​Technologie

La France a fait le choix, pour son industrie électronucléaire, de traiter les combustibles usés. Il s’agit de récupérer les matières valorisables (uranium et plutonium) pour en faire de nouveaux combustibles. Les déchets ultimes (actinides mineurs et produits de fission) sont quant à eux conditionnés et entreposés de manière sûre en attendant d’être stockés.

Le CEA est à l’origine de la majorité des procédés de traitement des combustibles usés actuellement mis en œuvre par Areva, dans son usine de La Hague. De 1946 à 1976, le CEA jouait à la fois le rôle d'opérateur de R&D et d'industriel, jusqu’à ce que le gouvernement décide de filialiser les activités industrielles du CEA dans le domaine du cycle du combustible en créant la Cogéma, aujourd’hui Areva-NC.

Les premières études sur le traitement et le recyclage des combustibles usés ont été réalisées dès les années 1950 sur le centre CEA de Fontenay-aux-Roses (avant d'être transférées dans les années 90 à Marcoule). Il s’agit alors de laboratoires et d’une installation pilote bâtie spécifiquement pour développer et tester les nouveaux procédés de traitement.

A partir de 1958, l’usine UP1 à Marcoule réalise industriellement le traitement des combustibles irradiés, principalement ceux des réacteurs UNGG d’EDF. En 1966, une nouvelle usine, installée à La Hague, UP2, vient compléter ces capacités industrielles de traitement. Au fil des années, elle évoluera (traitement des combustible oxydes, améliorations technologiques, accroissement des capacités de traitement, …) pour devenir, avec le démarrage d’UP3, l’actuelle usine de traitement d’Areva - La Hague.

Parallèlement au fonctionnement de La Hague, le CEA transfère ses activités de R&D à Marcoule et créé l’installation Atalante. Progressivement mise en service à partir de 1992, cette infrastructure reste aujourd'hui sans équivalent dans le monde en matière de recherche et développement sur les différentes étapes du cycle des combustibles nucléaires. Elle permet ainsi de réaliser, en un seul lieu, des travaux allant de la recherche fondamentale jusqu’à des expériences appliquées sur quelques kilogrammes de combustible nucléaire usé, et ce sur tous les procédés nécessaires au traitement et recyclage (dissolution des combustibles usés, séparation de ses différents constituants, etc…).

Ces activités se poursuivent aujourd’hui pour améliorer les procédés existants et préparer les cycles du futur en lien avec le développement des systèmes nucléaire de 4ème génération.

Partenaires

Areva

Applications

  • Nucléaire

  • Recyclage du combustible

​Une vue de l'usine de La Hague - Areva
​Une vue de l'usine de La Hague - Areva. © JM Taillat / Areva


Une vue de l'usine de La Hague - Areva
​Une vue de l'usine de La Hague - Areva. © JM Taillat / Areva


​Chaînes blindées dans l'installation Atalante
​Chaînes blindées dans l'installation Atalante. © S. Le Couster / CEA

Haut de page