Vous êtes ici : Accueil > Domaines de recherche > Santé & sciences du vivant

Domaines de recherche

Santé & sciences du vivant

Publié le 9 février 2016

​​Imagerie médicale, biologie structurale, biologie à grande échelle, chimie et marquage, chirurgie assistée… Le CEA allie recherche fondamentale en biologie et technologies de pointe pour contribuer à l’avancée des connaissances et apporter des solutions dans un domaine à forts enjeux sociétaux : la santé.

Les recherches du CEA dans le domaine de la santé et des sciences du vivant



Radiobiologie et toxicologie

Radiobiologie et toxicologie

Les recherches du CEA en radiobiologie et toxicologie sont multidisciplinaires et concernent la caractérisation des effets sur l’Homme et l’environnement des rayonnements ionisants (radiobiologie) et des radionucléides (toxicologie nucléaire) mais aussi ceux des nanoparticules (nano-toxicologie), en phase avec leur usage croissant dans les procédés énergétiques.

Les travaux menés en radiobiologie s’attachent particulièrement aux conséquences d’expositions des cellules souches somatiques et germinales à de faibles doses de rayonnements ionisants, à la radiosensibilité individuelle et à de nouveaux développements en radiothérapie. Ils contribuent à l’évolution des normes relatives à la radioprotection des travailleurs de l'industrie du nucléaire et à l’utilisation rationnelle de la radiothérapie médicale.

En toxicologie, l’objectif est d’étudier le devenir et l’impact sanitaire et environnemental des radionucléides, des nanomatériaux ou composés chimiques utilisés dans le cadre des technologies développées par le CEA. Ces études contribuent à l’évolution raisonnée des normes de protection et à l’élaboration des méthodes de remédiation et de décorporation.



Processus de pathogenèse

Processus de pathogenèse
(cancers, maladies infectieuses
et neurodégénératives)

Les chercheurs du CEA ont développé une expertise technologique et ont accès à des installations d'imagerie, de criblage haut débit, aux instruments et équipements nécessaires à la biologie structurale et la biologie à grande échelle, des plateformes d'études précliniques. Ils peuvent couvrir ainsi l'analyse du vivant à plusieurs échelles (molécule, cellule, organe, jusqu'à l'organisme entier) et étudier des phénomènes biologiques normaux et pathologiques.

Par exemple, la biologie structurale intégrée est dédiée à l’étude de l’architecture et de la dynamique des macromolécules, des cellules et des organes. Par ailleurs, les disciplines « omiques » (génomique, transcriptomique, métabolomique...) fournissent des données sur les variations quantitatives et qualitatives des constituants de la cellule lors d’un événement normal ou pathologique.

Les chercheurs du CEA participent ainsi à la connaissance fondamentale du fonctionnement cellulaire et des mécanismes qui font basculer certains processus physiologiques vers un état pathologique. Autant d’informations qui permettent d’identifier des pistes thérapeutiques ou diagnostiques.



Diagnostic et thérapies innovantes

Diagnostic
et thérapies innovantes

Le CEA tire parti de son socle de connaissances fondamentales et des développements technologiques qu’il conduit pour proposer des approches innovantes en diagnostic, thérapie et vaccinologie. Ce travail est abordé par les chercheurs sous plusieurs angles : la recherche de biomarqueurs utiles au diagnostic précoce et au suivi thérapeutique, la recherche de cibles et le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques (moléculaires, cellulaires ou géniques) ou vaccinales. Des études précliniques permettent d’évaluer  l’efficacité et l’innocuité des nouveaux traitements. Ces travaux bénéficient de l’expertise du CEA dans des technologies de pointe (criblage à haut-débit, biologie à grande échelle, imagerie,...) et des infrastructures de recherche de haut niveau que le CEA déploie (MIRCen et NeurAtris pour la recherche translationnelle en neurosciences et biothérapies, NeuroSpin et France Life Imaging pour l’imagerie biomédicale et IDMIT pour la recherche préclinique en infectiologie).

Les patients atteints de maladies neurodégénératives, de maladies neuro-inflammatoires, de maladies cardiovasculaires, infectieuses, métaboliques ou encore génétiques, bénéficieront de ces innovations thérapeutiques.



Nanomédecine

Nanomédecine

Les travaux du CEA en nanomédecine portent sur plusieurs domaines ciblés : le diagnostic qui mène à l’identification d’une maladie grâce à la détection de symptômes spécifiques de la pathologie ; la thérapie, traitement spécifique d’une maladie ; la médecine régénérative qui vise à permettre une régénération de tissu ou organes humains endommagés ; et les systèmes de capteurs, ensemble d’interfaces détectant, sous la forme d’un signal électrique, un phénomène physique afin de le représenter et d’acquérir des données sur ce dernier.




Voir dans la médiathèque

Pour aller plus loin, consultez les éditions, animations et vidéos de notre médiathèque.

Editions sur la santé & les sciences du vivant

Flux rss





Sites thématiques

Le fil
Science & Techno

Retrouvez les principaux résultats scientifiques des laboratoires du CEA.

Accès au site

Direction de la recherche fondamentale

Découvrez les grands programmes, projets et plateformes technologiques en sciences du vivant au CEA.

Accès au site