Vous êtes ici : Accueil > Domaines de recherche > Le démantèlement nucléaire au CEA

Les recherches du CEA sur | Energies | Energie nucléaire | Démantèlement


Les recherches du CEA sur...

Le démantèlement nucléaire au CEA

Publié le 20 août 2015

​Lorsqu’une installation nucléaire arrive en fin de vie, on procède à son démantèlement et à son assainissement. Le démantèlement consiste à démonter les équipements et les auxiliaires. La phase d’assainissement consiste à enlever l’essentiel de la radioactivité résiduelle contenue dans les installations (par grattage, déconstruction partielle du génie civil,…). Les déchets entreposés et produits par les opérations d’assainissement et démantèlement sont conditionnés et évacués vers les filières spécifiques.
En tant qu’exploitant nucléaire, le CEA est responsable du démantèlement de ses installations et de la gestion des déchets qui en sont issus. Il est aussi un acteur de la recherche sur les techniques et technologies utilisées dans les opérations de démantèlement.

Au CEA, chaque chantier
est un cas particulier

La spécificité du CEA réside dans la grande variété d’installations qu’il exploite : réacteurs expérimentaux, laboratoires de chimie, stations de traitement d’effluents et de déchets... Le démantèlement de chaque installation est un cas particulier.

Selon la surface et la configuration de l’installation, il faudra démonter les équipements et enlever la radioactivité présente sur des parois, dans des kilomètres de tuyauterie, dans des cuves, etc... Le tout est réalisé selon différents procédés chimiques, mécaniques, thermiques. Si les opérations présentent un risque de contamination pour les opérateurs, elles sont alors effectuées à distance au moyen d’engins robotisés, souvent développés au sein-même du CEA.


VidéoL'assainissement et le démantèlement nucléaire au CEA



La stratégie de démantèlement du CEA

La stratégie du CEA est conforme aux recommandations des autorités de sûreté : démantèlement immédiat et complet des installations, chaque fois que c’est réalisable, afin de diminuer les risques le plus rapidement possible et de bénéficier des connaissances du personnel d’exploitation. L’ensemble des actions du CEA s’inscrit dans un cadre législatif national, complété par un ensemble de réglementations spécifiques.

Aujourd’hui, 22 installations nucléaires de base civiles (INB) sont en démantèlement au CEA (sur 43 au total). Ces activités mobilisent près de 800 salariés ; leur financement est assuré de manière pluriannuelle à travers un fond dédié.



Les principaux chantiers
d’assainissement-démantèlement au CEA

Les principaux chantiers de démantèlement au CEA sont :

  • à Grenoble, le projet Passage, achevé en 2012 : exemple unique de démantèlement à l’échelle d’un site entier en vue d’une reconversion (activités de R&D en microélectronique, énergies alternatives…), et donc une expérience riche pour tous les acteurs du nucléaire.
  • à Fontenay-aux-Roses, opérations de reconversion du site, « berceau » du nucléaire français, vers des activités de biotechnologies. Les chantiers sont complexes car c’est à Fontenay-aux-Roses qu’ont eu lieu les toutes premières recherches en chimie de haute activité sur le cycle du combustible.
  • à Marcoule, le démantèlement de l’ancienne usine UP1 (1ère usine de retraitement du combustible nucléaire usé), le plus grand chantier de démantèlement en France et l’un des plus importants au monde. Ce chantier se terminera avant 2050 avec l’évacuation des derniers déchets. Sur le même site commencera bientôt le démantèlement du réacteur Phénix, mis à l’arrêt en 2009.


VidéoDémantèlement : exemple du réacteur Siloé à Grenoble



Les recherches du CEA
sur le démantèlement

Afin d’améliorer la sûreté et de diminuer les délais et les coûts, la mesure de la radioactivité, les procédés de découpe et de décontamination, la robotique, font l’objet de programmes de R&D en partenariat avec des industriels. Parmi les technologies développées au CEA figurent le bras robotisé Maestro, pour toutes les opérations ne permettant pas une intervention humaine directe, la gamma caméra, qui permet de visualiser les points de radioactivité sur une zone définie, ou encore l’Aspilaser, basé sur un laser à impulsion, et destiné au décapage des peintures.


Haut de page