Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La RMN du solide donne accès à l’asymétrie des mouvements dans les protéines

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Biologie structurale | Biotechnologies

La RMN du solide donne accès à l’asymétrie des mouvements dans les protéines


​Une équipe de l’IBS (CEA/Grenoble), en collaboration avec l’ETH (Zurich), a mis en place une nouvelle expérience par résonance magnétique nucléaire (RMN) du solide qui permet d’obtenir des informations bien plus précises sur l’amplitude et l’asymétrie des mouvements dans les protéines.

Publié le 26 décembre 2011

​La dynamique des protéines est une propriété clé qui permet aux protéines de fonctionner, et de réaliser leurs taches, comme l’interaction avec des partenaires, ou la catalyse des réactions chimiques. Elle est potentiellement très complexe et cette complexité est mal reflétée par les méthodes de RMN existantes. L’approche nouvellement proposée a permis, pour la première fois, de mesurer dans les protéines les « couplages dipolaires asymétriques ». Ces couplages reflètent directement le mouvement des liaisons au sein de la molécule et l’asymétrie de ce mouvement peut être directement observée. L’extension de cette méthode à des fibres amyloïdes ou là des protéines membranaires permettra de mieux comprendre le fonctionnement et la stabilité de ces protéines, inaccessibles aux autres méthodes de biologie structurale.

Haut de page