Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Cohésion des chromatides : savoir se détacher à temps !

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | ADN | Mécanismes cellulaires

Cohésion des chromatides : savoir se détacher à temps !


La GTPase « yGPN1 » est une protéine essentielle à la survie cellulaire. Est-elle impliquée dans la réparation et la transmission du matériel génétique ? « Oui ! », répondent quatre chercheurs de l’IBEB (CEA/Marcoule) en utilisant un modèle de levure. ​

Publié le 6 juillet 2011

​Cette protéine très conservée de l’Homme jusqu’aux organismes vivant dans les conditions les plus extrêmes sur Terre, est particulièrement intrigante car elle présente un repliement structural très original. Des expériences de génétique, de suivi du cycle cellulaire et de microscopie par fluorescence ont permis de révéler que l’absence de cette GTPase conduit à un ralentissement de la phase de réplication de l’ADN. D’un autre côté, sa surabondance entraîne une forte accélération de la croissance cellulaire en incitant prématurément la dissolution des chromatides durant le cycle de division cellulaire.

Les phases de cohésion et dissolution des chromatides sont cruciales pour la division cellulaire permettant une transmission sans erreur du patrimoine génétique de la cellule mère à la cellule fille, et jouent également un rôle clé dans les processus de réparation de l’ADN et de régulation de l’expression des gènes. La GTPase « yGPN1 » pourrait être un régulateur central dans ces différents processus.


Contact : Christian Godon

Haut de page