Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Des signes dans le cerveau

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Cerveau

Des signes dans le cerveau


​Les chercheurs du Ci-Naps (Caen) ont décrit les bases neurales de certaines structures linguistiques spécifiques de la Langue des signes française. Les langues des signes sont des langues à part entière, dont la structure peut être comparée à celle des langues orales. Cependant, en raison de leur nature visuelle elles offrent des possibilités d’expression inaccessibles aux langues parlées.

Publié le 12 octobre 2010

​Il existe ainsi dans la langue des signes française plusieurs types de structures linguistiques : des signes représentant les mots, des gestes faits au sein de l’espace de signation ajoutant une dimension topographique, et des structures dites de « grande iconicité » qui permettent au narrateur de « donner à voir » l’histoire qu’il raconte en mettant en scène les personnages, les objets ou les actions dans les quatre dimensions de l’espace et du temps. Les résultats de cette étude montrent que les bases neurales de la compréhension des mots et des informations topographiques sont communes à la langue des signes française et à la langue parlée. En revanche, les structures de grande iconicité font appel à l’activité d’un grand nombre de régions impliquées dans la mémoire et l’attention visuo-spatiale, zones qui ne sont pas activées par la langue parlée. Les linguistes vont maintenant pouvoir s’appuyer sur les enseignements de cette étude pour décrypter la structure des langues.

Haut de page