Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le réticulum endoplasmique : une cible majeure du cadmium

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Toxicologie | Mécanismes cellulaires

Le réticulum endoplasmique : une cible majeure du cadmium


​Des chercheurs de l’Institut de biologie et de technolgies de Saclay, et de l’Institut de recherches en technologies et sciences du vivant ont montré que, contrairement aux autres métaux lourds, le cadmium provoque un stress dans l’un des compartiments de la cellule, le réticulum endoplasmique.

Publié le 15 octobre 2010

​Ce stress, qui est une cause majeure de la toxicité du cadmium chez la levure, est directement déclenché par l’entrée du cadmium dans le réticulum endoplasmique. Une fois induit, il est à l’origine de deux types de réponses : l’activation transcriptionnelle des gènes impliqués dans le repliement des protéines et l’activation d’un canal calcique permettant l’entrée de fortes quantités de calcium nécessaires aux processus de ce repliement dans le réticulum endoplasmique. Inopportunément, l’ouverture de ce canal provoque aussi une entrée de cadmium dans la cellule. Ainsi la réponse cellulaire mise en place en présence de cadmium amplifie encore l’intoxication de la cellule. Parfois, les réponses cellulaires ne semblent pas tout à fait adaptées à la situation…

Haut de page