Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Une sonde moléculaire pour contrôler le métabolisme d’une plante

Résultat scientifique | Bioénergies | Santé & sciences du vivant | Biotechnologies

Une sonde moléculaire pour contrôler le métabolisme d’une plante


​Les chercheurs de l’iRTSV (CEA/Grenoble), du CNRS, de l’Inra, et des Universités Joseph Fourier de Grenoble et Montpellier 2, ont mis au point une sonde moléculaire, la Galvestine-1, capable de contrôler de manière ultra-fine l’activité d’une enzyme chez la plante Arabidopsis thaliana.

Publié le 15 décembre 2011

​Il leur a fallu dix ans de recherches pour sélectionner le bon composé, parmi une collection de 24 000 molécules, synthétiser 250 analogues et caractériser son fonctionnement depuis l’enzyme isolée jusqu’à la plante entière. La petite molécule, ou sonde moléculaire, qui sera finalement utilisée pour agir sur l’enzyme MGD1, a été appelée « Galvestine-1 ».

Cette enzyme est responsable de la synthèse des galactolipides, principaux constituants des membranes photosynthétiques. Grâce à cette méthode innovante de « génétique chimique », les scientifiques ont pu identifier certains rôles jusqu’alors inconnus de ces galactolipides dans le développement de la plante.

Haut de page