Actualité | Recherche fondamentale

Lancement du télescope spatial Herschel

Herschel, le plus grand télescope infrarouge jamais construit
Jeudi 14 mai, le lanceur Ariane 5 a décollé avec à son bord Herschel, le plus grand télescope infrarouge jamais construit. Fruit d’une collaboration internationale au sein de laquelle le CEA a eu un rôle prépondérant, le télescope permettra aux astronomes de dévoiler la formation des étoiles et des galaxies.

14 Mai 2009

Herschel a été embarqué à bord d’Ariane 5 en tandem avec le télescope Planck, dédié à la cartographie du rayonnement fossile de l’Univers. Ce lancement marque le début des deux dernières missions de l’Esa dans le cadre de son programme « Horizon 2000 », mis en place en 1985 pour couvrir le domaine de la science spatiale.

Prévu pour une mission de trois ans, Herschel a deux objectifs majeurs reliés à la question des origines de l’Univers :
- Dans le milieu proche, il sondera les nuages moléculaires, véritables « nurseries » de jeunes étoiles, pour identifier les premiers stades de la formation stellaire et tenter d’expliquer pourquoi toutes les étoiles ne naissent pas avec la même masse ;
- Dans l’univers lointain, il scrutera des champs profonds pour y relever les populations de galaxies à l’époque de leur formation, apportant ainsi des éléments cruciaux pour tenter d’établir un scénario d’évolution de l’Univers, de la formation des premières structures à nos jours.

Lancement du satellite herschel

Retransmission du lancement jeudi 14 mai 2009 d'Ariane 5 emportant le télescope spatial Hershel.  Réactions à chaud des astrophysiciens du CEA impliqués dans la réalisation du télescope et dans le programme scientifique d'observations.

Durée:2'48 | Date: 15 Mai 2009



Pour mener à bien sa mission, le télescope spatial Herschel embarque à son bord trois instruments :
- Hifi*, un spectromètre à haute résolution dédié à l’étude de la chimie de l’Univers,
- Pacs**, une caméra de bolomètres et un spectromètre à photoconducteurs pour cartographier l’émission infrarouge des grains de poussière,
- Spire***, qui remplit les mêmes fonctions que Pacs mais à de plus grandes longueurs d’onde, dans l’infrarouge submillimétrique.


LE CEA ET HERSCHEL

Herschel est le fruit d’une collaboration internationale au sein de laquelle le CEA a eu un rôle prépondérant, notamment dans la réalisation des deux caméras infrarouges Spire et Pacs :
- le CEA Léti (Grenoble) a développé et fabriqué les détecteurs de la caméra de Pacs,
- le Service des basses températures du CEA Inac (Grenoble) a équipé les instruments Spire et Pacs de cryoréfrigérateurs permettant de refroidir les détecteurs à une température de 300 millikelvins3,
- le CEA Irfu (Saclay) a construit la caméra de Pacs et son électronique, ainsi qu’une large part de l’électronique Spire.

Responsable de la réalisation des instruments, le Service d’astrophysique du CEA est également fortement engagé dans l’exploitation scientifique des données qui seront recueillies par Herschel. En plus du temps d’observation garanti dont il dispose du fait de ses travaux sur l’instrumentation du satellite, le CEA a obtenu du temps d’observation ouvert pour d’autres programmes de recherche.


A consulter



*Heterodyne Instrument for the Far-Infrared
**Photodetector Array Camera and spectrometer
***Spectral and Photometric Imaging Receiver

Envoyer cet article par e-mail

* Champ obligatoire