Vous êtes ici : Accueil > Découvrir les métiers scientif ... > Les métiers de la physique

Physique


Les métiers de la physique

Publié le 19 janvier 2012

Les métiers de la physique ont pour objectif de décrypter le comportement de la matière sous toutes ses formes.​




physicien des plasmas

La physique

La physique classique comprend l’ensemble des théories physiques basées sur celles de Newton datant du début du XVIIIe siècle et validées, telles que la mécanique, la théorie du champ électromagnétique, la thermodynamique. La dénomination « physique classique » a été introduite par opposition à la « physique quantique ». Apparue au XXe siècle, c’est la physique à l’échelle des atomes et des particules.

A cette échelle, les atomes peuvent avoir plusieurs états, chacun associé à un niveau d’énergie différent, et le passage d’un état à l’autre se fait par palier, à condition que l’atome reçoive une quantité d’énergie précise. La physique quantique prédit des comportements jusqu’ici inhabituels.



Les grands domaines de la physique :

  • La physique des particules étudie les constituants les plus petits de la matière, les rayonnements et leurs interactions. C’est la physique des grands accélérateurs qui requièrent d’importantes collaborations internationales, comme par exemple le LHC où 1 800 scientifiques de 64 pays recherchent l’origine de la matière.

  • La physique nucléaire correspond à l’étude expérimentale des noyaux atomiques stables ou radioactifs. Elle étudie leur structure et leur comportement, et est à l’origine de l’industrie nucléaire.

  • La physique atomique se concentre sur la structure des atomes et essentiellement sur l’organisation des électrons autour du noyau et sur la façon dont celui-ci est modifié. Les termes « atomique » et « nucléaire » étant utilisés de la même façon dans le langage courant, physique atomique et physique nucléaire sont souvent confondus.

  • La physique de la matière étudie les propriétés des solides, liquides, verres, polymères... que nous sommes susceptibles de rencontrer à la surface de la Terre. Sont aussi concernés le magnétisme, la supraconductivité, les solides désordonnés, etc.

  • La géophysique est l’étude de la Terre par des méthodes quantitatives physiques (géothermie, magnétisme, sismologie, radioactivité, etc). Cette discipline repose fortement sur d’autres domaines de la science comme les mathématiques et l’informatique.

  • La physique des plasmas s’intéresse à cet état de la matière où un gaz est porté à une température telle que la structure des atomes se désorganise. L’énergie est suffisante pour arracher les électrons aux noyaux et former un gaz ionisé, constitué d’ions et d’électrons. C’est dans cet état, considéré sur Terre comme le quatrième de la matière, que se présente 90 % de la masse visible de l’Univers : Soleil, étoiles, gaz des amas de galaxies… On y cherche entre autres un moyen de réaliser la fusion nucléaire.

  • La biophysique explore le vivant avec des méthodes physiques. En d’autres termes, elle étudie le fonctionnement des organismes vivants, en axant ses recherches sur la compréhension des différents phénomènes physiques en relation avec les processus biologiques et les mécanismes vitaux.

  • L’astrophysique vise à comprendre l’histoire de l’Univers et son devenir en étudiant la formation et l’évolution de ses composants (étoiles, planètes, galaxies, amas de galaxies) à travers l’observation des rayonnements qu’ils émettent.